EN FR
SOUND/IMAGE/CULTURE
SOUND/IMAGE/ CULTURE
SOUND/ IMAGE/ CULTURE

Ateliers / Seminaires


Les projets de chaque participant sont accompagnés par des sessions collectives, des ateliers / séminaires, du coaching individuel et un dialogue avec un coach de l'équipe du SIC. Les séminaires sont en lien avec les projets des participants.

 

 

Exploring Project and Subject through Practice - workshop avec Sabine Groenewegen

 

Dans cet atelier, les participants commencent à expérimenter et à clarifier leur approche et leur relation avec leur matériel (images, sons...) et leur sujet à travers plusieurs exercices, des 'travaux pratiques' individuels et des discussions de groupe. Nous explorons 'l'écriture' à travers le montage et la réflexion à travers 'la fabrication/réalisation'. En expérimentant, nous examinons l’utilisation et la pertinence de dispositifs narratifs possibles, le Point De Vue des cinéastes et leur relation avec les circonstances de production de leur matériel. Nous explorons comment différentes approches (documentaire, fiction, films hybrides) conviendront au sujet et à l'ambition du projet, et réfléchissons à la manière dont ces choix affectent les modes de relation avec un public.

 

 

Sound and Spatialization - workshop avec Patrick Codenys

 

Cet atelier vise à souligner et maîtriser les atouts de la dimension sonore dans son rapport à l’image.

Dans un premier temps, une approche de base est nécessaire pour cerner les paramètres du son et  établir un vocabulaire commun (nature du son, rythmes, harmoniques, volumes, fréquences, etc…)

 

Nous nous intéressons à la Psycho-accoustique : l'influence du son sur notre corps, sur notre perception mentale et nos comportements. Il sera précisé aussi la place du son diffusé, vibrant ou absorbé dans l'environnement , l'architecture, l'espace et le temps. 

L'accent est mis sur le développement de nos facultés sensorielles : apprendre à écouter, éduquer nos oreilles, éveiller une acuité auditive pour mieux optimaliser le travail dès la prise de son en situation de tournage. 

Cette approche en commun se fait autant de manière intuitive que cérébrale, passant de l'observation à la connaissance.

 

Contrairement au monde visuel qui est hyper codifié et sujet à de nombreux symboles et modèles reconnus, le monde de l’audio reste une discipline relativement peu définie.  Il se diffuse à 360 degrés dans l’espace – l’image étant elle réduite à la bi-dimension de l’écran. Nous saisissons cette disparité pour analyser le tandem son-image à travers différents exemples tirés du cinema, cinema documentaire, de la vidéo, voire d'installations d'art contemporain.  

 

Plus précisément le rôle que peut prendre le son en tant qu'acteur singulier, sous forme d'une "autre" trame narrative et d'une "autre" expression développant son langage propre.

 

 

Decolonization of my Cinematographic Gaze - masterclass avec Rosine Mbakam

 

L'imagination a toujours été un moyen d'expression, d'évasion, de résistance et de protection. Cet imaginaire est fortement nourri par ma famille et son histoire, y compris la mienne. Le documentaire est venu plus tard comme un moyen de créer un lien entre tout cela.
Comment mettre en images votre histoire quand vous êtes imprégné d'un cinéma qui ne vous représente pas et qui ne vous ressemble pas ? Comment préserver votre singularité ? Comment intégrer le documentaire dans mon histoire et non le contraire ? Comment trouver une forme qui soit libératrice pour mon imaginaire, pour mon histoire et qui se libère des codes préexistants ?

 

 

Cinema of Dissent - séminaire avec Stoffel Debuysere

 

L’acte de filmer comme lieu d’émergence d’une théorie et d’une politique. Théorie et pratique comme une seule et même entité.

‘Lorsque les cinéastes s’organisent pour partir de zéro, pour créer un cinéma avec de nouveaux types de scénarios, de rythmes et de poésie, ils se lancent dans la dangereuse aventure
révolutionnaire, en apprenant pendant qu’ils produisent, en combinant théorie et pratique, en reformulant chaque théorie par chaque pratique, en se conduisant selon le dicton approprié de Nelson Pereira Dos Santos, un poète portugais : Je ne sais pas où je vais, mais je sais que je n’irai pas là-bas.’  - Glauber Rocha

Quelques récits de cinéma qui s’attachent à redessiner les trajectoires qui encadrent un paysage donné de la réalité, en défaisant les nœuds et les tracés à travers lesquels se transmettent les histoires dominantes. Des récits d’invention et de dissension, exprimant une infinité d’émotions, de perceptions, de mouvements, de gestes et de regards résistants.

 

 

 

Séminaires antérieurs : 

 

* SEMINAIRE DE BASE : (Eric Pauwels) analyse des oeuvres de base du cinéma documentaire et anthropologique (Rouch, Mekas, Van der Keuken, ...). L'accent est mis ici sur des films réalisés par des auteurs qui s'intéressent à la position du spectateur et à la distance à ‘l'autre’.

 

* AUTO ETHNOGRAPHIE - Narration : (Mary Jimenez) Exercices audiovisuels axés sur l'expérience au cours desquels la relation entre le fond et la forme occupe une position centrale. Ici, les artistes apprendront des techniques cinématographiques performatives, asynchrones, sensorielles. Ces ateliers actifs sont organisés de façon flexible en fonction des besoins du groupe et peuvent aussi être intégrés aux ateliers présentés ci-dessus.

 

* PSYCHO-ACOUSTIQUE : (Patrick Codenys) ce séminaire actif tourne autour du son et de la psycho-accoustique, des techniques et de ses possibilités en terme de narration, autant dans le cadre d’un film que d’une installation d’art contemporain.

 

* PRE-MEDIA : (Didier Volckaert) Réflexion concernant le format. Analyse de techniques et méthodes cinématographiques d'hier dans un contexte idéologique, social et économique. Quelles sont les implications des développements de l'anthropologie, des sciences cognitives et de la philosophie culturelle sur le milieu iconographique contemporain?

 

* STRATEGIES NARRATIVES, COLLABORATIVES ET SENSORIELLES : (Laurent Van Lancker) Analyse des nouvelles tendances du documentaire (Sergei Losnitza, Pedro Costa, Harun Farocki, ...) et de la relation documentaire – art contemporain (Omer Fast, Manon De Boer, Eija-Liisa Athila, ). Les différentes stratégies de mise en scène et de représentation sont examinées.

 

* TEXTE & CONTEXTE : (Pieter Van Bogaert) Une réflexion sur les projets en passant par la découverte d'autres pratiques et références textuelles. L'objectif est de se positionner dans le monde de l'art. La relation entre le texte et la pratique est analysée au travers d'une lecture critique d’exemples (Arjun Appadurai, Laura Marks, Amy Warburg, Jacques Rancière, etc.).

 

* OBSERVATION URBAINE : (Els Opsomer) Séminaire pratique poussant à l’observation et la recherche dans un milieu urbain. Réflexion sur la triangulaire entre cinéaste – sujets filmés et spectateur.

 

* INITIATION AU MONTAGE : (Rudi Maerten) Initiation et suivis pratique des projets en montage.