My Home in Libya

Martina Melilli

My Home in Libya

de Martina Melilli

Synopsis

Alors qu’elle filme la maison de ses grands-parents dans une petite ville près de Padoue, Martina trouve une vieille carte des lieux qui leur étaient familiers en Libye. Grand-père Antonio est né à Tripoli, à l’époque où la Libye était une colonie italienne. C’est là qu’il a épousé Narcisa. Ils ont été soudainement expulsés en 1970, après le coup d’État de Mouammar Kadhafi. Avec l’aide d’un ami libyen contacté via les médias sociaux, Martina parvient à rassembler quelques images de ce qu’est devenue la “maison” de ses grands-parents. Les noms de certaines rues ont complètement changé depuis, d’autres sont restés inchangés.
Grâce à un échange à distance de mots et d’images, leur relation se développe. Le web leur permet de dépasser progressivement les frontières physiques et culturelles qui les séparent au départ, et conduit finalement les spectateurs dans un monde totalement étranger aux médias. “Je crois en la valeur des individus qui partagent leur expérience personnelle avec beaucoup d’autres – dit le réalisateur -, en la choralité de leurs histoires et en la possibilité de s’exposer à des points de vue et des facettes différents. Mes recherches et ma pratique artistique portent principalement sur la représentation de la mémoire, tant individuelle que collective, et sur le rôle des images et des médias dans la société contemporaine en ce qui concerne le sentiment d’appartenance.
et collective, et le rôle des images et des médias dans la société contemporaine dans le sentiment d’appartenance”. Et, en effet, ce documentaire révèle l’histoire du grand-père Antonio, commune à de nombreux Italiens qui ont connu l’expatriation forcée de Libye, et avec celle de Mahmoud, un jeune diplômé libyen en ingénierie nucléaire, tous liés par le fil conducteur de la ville de Tripoli.

My home, in Libya a été présenté en avant-première au Festival de Locarno 2018 et constitue le premier long métrage de Melilli. Elle a été membre du jury au Lago Film Fest 2017.

Credits

Réalisation : Martina Melilli
Caméra :  Nicola Pertino
Montage : Enrica Gatto
Production : Stefilm – ZDF/ARTE Avec le soutien de RaiCinema.
Un film développé dans le cadre du SIC.

PLUS D’INFORMATION

Année : 2018
Durée du film :66’
Langue : italien
Sous-titres : anglais
Bande-annonce : https://www.youtube.com/watch?v=apcCL7aTGik

FESTIVALS (une sélection)

Rai3 – télévision, 2021
Projection, Archivio Nazionale Cinematografico della Resistenza, Turin, Italie, 2021
DOXA Documentary Film Festival, 2019
Locarno International Film Festival, 2018
Chicago International Film Festival, 2018
DOK Leipzig, 2018

My Home in Libya

Martina Melilli

My Home in Libya

by Martina Melilli

Synopsis

While filming her grandparents’ house in a small town near Padua, Martina finds an old map of their once familiar places in Libya. Grandpa Antonio was born in Tripoli back when Libya was an Italian colony. There he married Narcisa. They were then suddenly deported in 1970, after Muammar Gaddafi’s coup. With the help of a Libyan friend contacted via social media, Martina manages to gather a few images of what has become of her grandparents’ then “home”. The names of a few streets have completely changed since, others names remained the same.

Through a remote exchange of words and pictures, their relationship grows. The web allows them to gradually overcome the physical and cultural boundaries that separate them initially, and eventually leads the viewers into a world that is utterly stranger to media. “I believe in the value of individuals sharing their personal experience to many—says the director⁠—in the chorality of their stories, and in exposing oneself to different standpoints and facets. The main focus of my research and artistic practice is the representation of memory, both individual

and collective, and the role of images and media in contemporary society in the sense of belonging.” And, in fact, this documentary reveals the story of grandpa Antonio, which is common to many Italians who experienced forced expatriation from Libya, and with Mahmoud’s, a young Libyan nuclear engineering graduate, all linked by the common thread of the city of Tripoli.

My home, in Libya premiered at the 2018 Locarno Festival and is Melilli’s debut feature. She was a member of the jury at 2017 Lago Film Fest.

CREDITS

Director: Martina Melilli
Image:  Nicola Pertino
Editing: Enrica Gatto
Production: Stefilm – ZDF/ARTE Avec le soutien de RaiCinema.
A film developed in the framework of SIC.

More information

Year: 2018
Duration: 66’
Langage: Italian
Subtitles: English

Trailer: https://www.youtube.com/watch?v=apcCL7aTGik

Website: https://martinamelilli.com/my-home-in-libya/

FESTIVALS (A SELECTION)

Rai3 – television, 2021
Screening, Archivio Nazionale Cinematografico della Resistenza, Turin, Italie, 2021
DOXA Documentary Film Festival, 2019
Locarno International Film Festival, 2018
Chicago International Film Festival, 2018
DOK Leipzig, 2018